Odyssée – 23 – En famille

Pénélope entre dans la grand-salle et s’assoit sur son fauteuil. Ulysse reste silencieux, attendant de voir ce qu’elle va faire. Pénélope est incapable de parler, car elle cherche à retrouver en lui son mari.

« Pourquoi ne t’approches-tu pas de mon père et ne lui parles-tu pas ? » s’écrie Télémaque.
« Mon enfant, dit Pénélope, si c’est vraiment Ulysse, nous nous reconnaîtrons bientôt, car il y a entre nous des secrets que personne d’autre ne connaît. »
Ulysse sourit à ces paroles. « Laisse ta mère tranquille, Télémaque. Réfléchis à ce que nous devons faire pour rester en paix. » « C’est à toi de décider, dit Télémaque. »

Comme toujours, Ulysse a une idée. « Que la maison soit pleine du bruit de la musique et de la danse : les voisins croiront qu’il y a ici une noce. Ils ne doivent pas apprendre la mort des prétendants. »
Les gens qui passent dans la rue pensent donc que Pénélope épouse enfin un prétendant. Pendant ce temps, Ulysse retourne près de sa femme.
« Nourrice, dit-il, fais un lit pour moi, puisque je vais dormir seul. »
« Oui, dit Pénélope. Sors son grand lit et mets-y des draps neufs. »
Elle veut mettre à l’épreuve son mari. Mais Ulysse se fâche.
« J’aimerais savoir comment elle va déplacer mon lit, s’écrie Ulysse. Un olivier poussait dans le sol de la maison et j’en ai fait un des piliers du lit. »

A ces paroles, Pénélope fond en larmes et se précipite dans les bras de son mari. « Ne te fâche pas contre moi, Ulysse, il y a tant d’imposteurs ! Mais toi seul pouvait me dire le secret du lit. »
Ulysse pleure en la serrant dans ses bras. Elle lui dit tout ce qu’elle avait souffert des prétendants. Et lui raconte à son tour ses aventures et ses malheurs.

Ulysse est enfin de retour parmi les siens.

Crédits :
Merci à Emilie pour son adaptation de l’Odyssée à retrouver sur http://mimiclass.eklablog.fr 
Merci à Céline Delacroix pour ses magnifiques illustrations, à retrouver sur : http://celinedelacroix.com