Odyssée – 20 – Préparatifs du concours

Pendant les prétendants partent dormir, Ulysse et Télémaque restent seuls dans la grand-salle. Ils se mettent au travail et cachent des casques, des lances, des boucliers et des javelots. Puis Télémaque repart dans sa chambre.

La belle Pénélope descend de sa chambre, et demande une chaise pour parler avec son invité. Ulysse s’assoit et essaie de garder les idées claires.
« Étranger, dit Pénélope, dis-moi qui tu es et d’où tu viens. »
« Ah ! dit Ulysse, ne me demande pas cela, car la pensée de mon pays et de ma famille me remplit d’un grand chagrin.»
« Je comprends, dit Pénélope, car ma douleur à moi aussi est grande. Des hommes veulent me prendre pour femme, cependant je ne peux me résoudre à un mariage détesté, car Ulysse est toujours vivant dans mon coeur. »
Les larmes coulent des yeux de Pénélope.

« Je dois te dire encore une chose, dit Pénélope ; si Ulysse ne revient pas, j’ai l’intention de faire faire un concours aux prétendants, et d’épouser le vainqueur. Ulysse plaçait douze haches en ligne droite, puis il se mettait à distance et tirait une flèche qui les traversait toutes. Je demanderai aux prétendants de faire de même. »
« Noble dame, dit Ulysse, ne retarde pas cette épreuve. Je te promets qu’avant que les flèches soient tirées, Ulysse reviendra. »

Ils se séparent sur ces paroles.

Crédits :
Merci à Emilie pour son adaptation de l’Odyssée à retrouver sur http://mimiclass.eklablog.fr 
Merci à Céline Delacroix pour ses magnifiques illustrations, à retrouver sur : http://celinedelacroix.com