Odyssée – 18 – Télémaque

Athéna pense qu’il est temps qu’Ulysse se fasse reconnaître par Télémaque. Elle parle silencieusement à Ulysse, lui disant :
« Confie ton secret à Télémaque. Vous serez deux à réfléchir à la perte des prétendants. »

Athéna le touche de sa baguette d’or, et son manteau et sa tunique brillent comme s’ils étaient neufs. Ulysse reprend sa taille et sa stature, sa barbe et ses cheveux brillent. Télémaque ferme les yeux car il pense que c’est un dieu.

Mais Ulysse le rassure : « Je ne suis pas un dieu, mais ton père. Athéna nous a réunis pour que nous réfléchissions à la manière de régler leur compte à nos ennemis. »
Télémaque s’écrie : « Ils ne sont pas dix ou vingt, ces prétendants, mais plus de cent, et ils sont robustes. Il faudrait trouver quelqu’un d’autre pour nous aider. »
« Nous avons Athéna et Zeus, dit Ulysse. Ils seront à nos côtés dans la bataille. Mais pour le moment il te faut rentrer à la maison et te mêler aux prétendants comme d’habitude. Je m’y ferai conduire plus tard par Eumée, mais personne ne doit savoir qui je suis ! »

Télémaque accepte, et Athéna transforme à nouveau Ulysse en vieux mendiant.

Crédits :
Merci à Emilie pour son adaptation de l’Odyssée à retrouver sur http://mimiclass.eklablog.fr 
Merci à Céline Delacroix pour ses magnifiques illustrations, à retrouver sur : http://celinedelacroix.com