Odyssée – 17 – Ulysse et son fils

Athéna rend visite à Télémaque et lui dit d’aller à la cabane du porcher. Télémaque obéit à ses ordres. Il attache ses sandales et se dirige à grands pas vers la maison du porcher.
A l’approche de Télémaque, les chiens sautent autour de lui en remuant de la queue.

Ulysse crie à son compagnon : « Voici venir quelqu’un que vous connaissez bien, car les chiens remuent de la queue. »
Le porcher accueille son jeune maître comme s’il était son fils. Télémaque accepte avec plaisir un siège et partage le repas des deux hommes. Quand ils ont terminé, Télémaque dit au porcher :

« D’où vient ton hôte ? Quel navire l’a amené ? Il n’est pas venu pied à Ithaque. »
« Mon enfant, dit Eumée, il dit qu’il est exilé de Crète. »
« Eumée, dit Télémaque, comment puis-je emmener cet étranger au palais, pour le faire insulter par ces grossiers prétendants ? »
« Tu me permettras de dire un mot, répond Ulysse. Sûrement n’as-tu pas l’intention de laisser continuer ce scandale dans ta propre maison. Si j’étais le fils d’Ulysse, je ferais regretter à ces prétendants toutes les actions qu’ils commettent. »
« Eh bien ! dit Télémaque, la fin est entre les mains des dieux. »

Crédits :
Merci à Emilie pour son adaptation de l’Odyssée à retrouver sur http://mimiclass.eklablog.fr 
Merci à Céline Delacroix pour ses magnifiques illustrations, à retrouver sur : http://celinedelacroix.com