Odyssée – 14b – Nausicaa

Nausicaa dit à Ulysse : « Quand nous arriverons à la ville, il te faudra t’arrêter et t’asseoir dans le bois, car je ne veux pas qu’on nous voie ensemble et qu’on croie que tu es mon futur époux. Puis, laisse du temps passer et entre dans la ville. Demande la maison du roi, traverse la cour et entre dans la grande salle. Tu trouveras ma mère devant l’âtre. Tombe à ses genoux, elle pourra persuader mon père de te renvoyer chez toi. »

Avant le coucher du soleil, ils arrivent au bois où Ulysse s’assoit pour attendre. Quand il juge qu’assez de temps s’est écoulé, il va au palais d’Alcinoos. Athéna l’enveloppe d’un brouillard pour que personne ne le voit. Quand il est devant le palais, il s’arrête un instant puis entre dans la grand-salle. Il s’avance jusqu’au trône du roi et de la reine. Et c’est seulement quand il embrasse les genoux de la reine Arété que le brouillard se dissipe. Alors on le voit et le silence se fait.
« Reine Arété, dit Ulysse, puissent les dieux vous donner le bonheur, à vous et aux vôtres, si vous m’aidez à regagner mon pays ! »

Le roi Alcinoos prend Ulysse par la main et le conduit à un siège. On entasse de bonnes choses sur la table à côté de lui.
Arété pose les questions qu’elle a dans l’esprit : « Qui es-tu, étranger ? D’où viens-tu ? »
Ulysse commence son récit : « Je suis Ulysse, fils de Laerte, de la montagneuse Ithaque. » Et il fait un récit complet de ses aventures.

Crédits :
Merci à Emilie pour son adaptation de l’Odyssée à retrouver sur http://mimiclass.eklablog.fr 
Merci à Céline Delacroix pour ses magnifiques illustrations, à retrouver sur : http://celinedelacroix.com