Odyssée – 14a – Nausicaa

Au palais du roi des Phéaciens, la princesse Nausicaa s’éveille après avoir rêvé de l’arrivée d’un époux, et de tous les beaux habits dont elle et sa famille auront besoin pour ce jour. Elle quitte sa chambre et part à la recherche de son père et de sa mère.
« Père chéri, dit-elle, pourrais-tu me laisser prendre un grand chariot pour que j’emporte nos plus beaux habits à la rivière pour les laver ? ».

Son père sourit et accepte. Nausicaa sort les habits et les entasse dans le chariot. Sa mère ajoute un panier de nourriture et une outre de vin. Elle lui donne aussi de l’huile d’olive pour s’en frotter après le bain. Nausicaa et ses suivantes arrivent à la rivière, où les jeunes filles lavent les habits puis les étendent sur le rivage. Elles se baignent et se frottent d’huile, puis prennent leur repas au soleil en attendant que les vêtements sèchent.

Athéna réveille Ulysse. Il sort à genoux du buisson qui l’abrite, tenant devant lui une branche car il n’a pas d’habits. Épouvantées, toutes les suivantes s’enfuient. Mais la fille du roi reste là.
« Si tu es une déesse, dit Ulysse, tu es sûrement Artémis. Mais si tu es mortelle, ton futur époux a de la chance car je n’ai jamais vu beauté comme la tienne. Je te prie de me donner quelques vêtements et de me dire le chemin de la ville, car je ne sais même pas où je suis. »

Alors Nausicaa lui répond : « Je vois, étranger, que tu n’es pas un méchant. Tu ne manqueras de rien ici. Car c’est le pays des Phéaciens, et je suis la fille du roi Alcinoos. »
Elle appelle ses suivantes pour qu’elles apportent des vêtements à Ulysse. Il se baigne et met des habits propres. En le voyant, Nausicaa aimerait l’avoir pour époux. Elle ordonne à ses suivantes de lui donner à boire et à manger.

Crédits :
Merci à Emilie pour son adaptation de l’Odyssée à retrouver sur http://mimiclass.eklablog.fr 
Merci à Céline Delacroix pour ses magnifiques illustrations, à retrouver sur : http://celinedelacroix.com