Odyssée – 13b – Le radeau d’Ulysse

Le lendemain, Ulysse est debout et habillé. Calypso lui donne une grande hache, puis elle le conduit à un bosquet de grands arbres. Ulysse se met au travail et abat vingt arbres qui flotteront bien. Avec des tarières que lui donne Calypso, il perce des trous et réunit les troncs pour faire un plancher. Il construit un pont et fabrique un mât. Il fait aussi un gouvernail et Calypso lui apporte de l’étoffe pour une voile. Il pousse son vaisseau sur des rouleaux jusqu’à la mer.

A la fin du quatrième jour, tout est fini. Le matin du cinquième, Calypso l’accompagne et lui procure du vin, de l’eau, de la viande et du pain, mais aussi un bon vent. Ulysse déplie sa voile et parcourt la mer pendant dix-sept jours en se guidant grâce aux étoiles. Mais au bout du dix-huitième jour, Poséidon aperçoit Ulysse sur la mer et sent monter sa colère. Il rassemble les nuages et agite la mer de son trident.

Quand Athéna voit Ulysse agrippé à une poutre, elle a pitié de lui. Et calme tous les vents, sauf celui du Nord qui pousse Ulysse vers le rivage. Au bout de trois jours, il aperçoit enfin la terre. Mais le rivage est entouré de rochers pointus qui peuvent lui briser tous les os. Athéna lui donne l’idée de longer la côte à la nage. Et c’est ainsi qu’Ulysse, blessé et fatigué, atteint enfin le rivage. Il plie la tête et embrasse la terre pour remercier Athéna.

Crédits :
Merci à Emilie pour son adaptation de l’Odyssée à retrouver sur http://mimiclass.eklablog.fr 
Merci à Céline Delacroix pour ses magnifiques illustrations, à retrouver sur : http://celinedelacroix.com