Odyssée – 12 – Les prétendants de Pénélope

Le lendemain matin, Télémaque convoque les prétendants pour protester contre leurs manières. A la fin de son discours, un des prétendants s’empare du bâton de l’orateur.
« Ce n’est pas la faute des prétendants, mais plutôt celle de ta mère. Il y a plus de trois ans qu’elle nous encourage tous, mais elle n’en pense pas un mot. Voici sa dernière ruse : elle a préparé sur son métier à tisser un grand linceul pour ton grand-père. Elle nous a demandé d’attendre qu’il soit fini. Elle y a travaillé le jour, mais, pendant la nuit, elle défaisait tout. Mais au bout de quatre ans, une de ses servantes nous a révélé le secret. Alors, elle a fini l’ouvrage. Nous ne la quitterons pas avant qu’elle ait choisi l’un de nous. »

Le devin d’Ithaque donne un avertissement aux prétendants : « Je vois un sombre destin s’approcher de vous. Souvenez-vous, j’ai prédit depuis longtemps qu’Ulysse reviendrait, et votre mort est proche. »

Mais Eurymaque, un autre des prétendants, répond : Je déclare qu’Ulysse est mort depuis longtemps. Sa femme doit accepter un de ses prétendants et l’épouser. »
Télémaque sait alors qu’il doit préparer un plan.

Crédits :
Merci à Emilie pour son adaptation de l’Odyssée à retrouver sur http://mimiclass.eklablog.fr 
Merci à Céline Delacroix pour ses magnifiques illustrations, à retrouver sur : http://celinedelacroix.com