Les 12 travaux d’Hercule – 2 – L’hydre de Lerne

Le deuxième des douze travaux d’Hercule consiste à tuer l’Hydre de Lerne, une créature marine qui possède tellement de têtes (ce nombre varie de 5 à plusieurs centaines en fonction des histoires !) que les artisans peintres de vases sont incapables de le représenter. La particularité de l’Hydre est double : ses têtes se régénèrent lorsqu’elles sont tranchées, et elle possède une halène redoutable: elle est empoisonnée.

En s’approchant du lac de Lerne, Hercule couvre sa bouche et son nez pour se protéger des vapeurs et autres miasmes empoisonnés. Pour attirer l’Hydre, il tire des flèches enflammées vers le repaire de la créature: la source d’Amymone. Cela fonctionne ! L’Hydre sort en furie, Hercule brandit une faucille et coupe une première tête… mais elle repousse ! Hercule continue à couper les têtes de l’Hydre qui repoussent toujours plus vite. Il décide alors de demander de l’aide à son neveu Iolaos qui, probablement inspiré par Athéna, vient avec l’idée de cautériser rapidement les multiples cous de l’Hydre dès que les têtes sont tranchées pour empêcher leur régénération.

Hercule trempe ses flèches dans le sang venimeux de l’Hydre. Elles sont désormais encore plus redoutables. Lorsque Eurysthée apprend qu’Hercule a demandé de l’aide pour réaliser sa tâche, il ne considère pas cet exploit comme validé.

Crédits :
Merci à Sam Zylberberg pour ses textes, à retrouver sur : https://jeretiens.net/les-12-travaux-dhercule-heracles/