Doc – Le tamanoir

Le tamanoir, également nommé fourmilier géant ou grand fourmilier, est une espèce de mammifères de la famille des Myrmecophagidae. C’est un grand mammifère insectivore natif de l’Amérique centrale et du Sud. Il est l’une des quatre espèces vivantes de fourmiliers

Carte d’identité

  • Famille : Myrmecophagidae
  • Taille : environ 2 m
  • Poids : 30 – 40 kg
  • Longévité : 20 à 25 ans

Reproduction

Les fourmiliers géants peuvent s’accoupler tout au long de l’année. Les couples mâles et femelles sont connus pour se nourrir ensemble, dans les mêmes nids d’insectes. Les nouveau-nés naissent avec les yeux fermés et commencent à les ouvrir au bout de six jours. La mère porte son petit sur son dos.

Alimentation

Il se nourrit principalement de fourmis et de termites, en utilisant ses griffes de devant pour les déterrer et sa longue langue collante pour les recueillir. Le fourmilier géant n’a pas de dents et est capable de mouvements de mâchoire très limités.

Le tamanoir n’a pas de dents.

le sais-tu ?

Mode de vie

Le tamanoir est solitairs sauf pendant les relations mère-jeunes ou lors de l’accouplement; les interactions entre mâles sont agressives.  Il se repose généralement dans les broussailles denses, mais peut utiliser les hautes herbes les jours plus frais. Il sculpte ou creuse une cavité peu profonde dans le sol pour se reposer. L’animal dort recroquevillé avec sa queue touffue rabattue sur son corps. La queue sert à la fois à conserver la chaleur du corps et de camouflage.

Habitat

Il se rencontre dans de multiples habitats, notamment les prairies et la forêt tropicale. Le tamanoir se nourrit dans les zones ouvertes, pour se reposer dans les zones plus boisées. Il est répertorié comme vulnérable par l’Union internationale pour la conservation de la nature. Il a disparu de nombreuses parties de son ancienne aire de répartition, y compris la quasi-totalité de l’Amérique centrale.

Zoom sur… sa langue

Sa langue mesure en moyenne 60 cm de long et est triangulaire en arrière, arrondie en avant, et se termine par un petit sommet arrondi. Sa langue est recouverte de papilles bombées vers l’arrière et revêtues d’une épaisse salive collante lui permettant ainsi la collecte des insectes. Au cours de l’alimentation, sa langue entre et sort environ 160 fois par minute