Doc – Le paresseux

Les paresseux sont des mammifères vivant dans les arbres d’Amérique tropicale. Ce sont des animaux de taille moyenne au mode de vie original : ils sont presque toujours suspendus à l’envers dans les arbres et se déplacent avec lenteur. Ils possèdent de longues griffes.

Carte d’identité

  • Taille : 70cm
  • Poids : 4 à 8 kg
  • Longévité : 30 à 50 ans
  • Couleur : verdâtre – gris – brun

Reproduction

Le paresseux est solitaire, il ne s’accouple que tous les deux ans environ. La femelle donne naissance à un seul petit au bout d’une gestation d’environ 6 mois ; le petit pèse alors 200-250 g. Au bout de 6 mois, la mère le délaisse, mais le petit la suit encore jusqu’à l’âge d’un an pour s’en séparer définitivement ensuite

Alimentation

Il mange des bourgeons, des feuillages et de tendres pousses, mais il arrive au paresseux de manger des insectes et des oiseaux. Il possède 18 dents au total (mais seulement des molaires) qui lui servent à mâcher des feuilles. Son estomac compte plusieurs compartiments lui permettant de digérer efficacement toute la cellulose qu’il absorbe. Sauf que sa digestion est très lente : il peut mettre 30 jours à digérer une feuille

Le paresseux dort environ 12 heures par jour, et jusqu’à 20 heures en captivité.

le sais-tu ?

Mode de vie

Le sol est, et de loin, le lieu de sa plus grande vulnérabilité, cette espèce ne descend pour faire ses besoins qu’une fois par semaine, et se libère alors de plus d’un tiers de son poids. Ce mode de vie assez remarquable est dû aux feuilles coriaces que le paresseux  mange, qui entraînent une digestion particulièrement lente. Il se déplace très lentement : moins de 10 m à la minute dans les arbres (soit 0,6 km/h). En fait, cette lenteur est son meilleur camouflage ; il échappe ainsi à la vue perçante de ses prédateurs.

Habitat

Il vit essentiellement dans certaines forêt et bordures de haies. et plus rarement en milieu ouvert, mais alors près d’un bosquet, d’une haie épaisse. Il peut vivre dans les montagnes jusqu’à 2000 mètres de hauteur.

Zoom sur… son cou

Le paresseux a une vertèbre de plus à la base du cou, qui lui permet de tourner la tête à l’envers ou presque. Il peut ainsi voir son entourage de tous les côtés.