Doc – Le paon

Le paon est un oiseau de l’ordre des galliformes qui vient d’Asie et en particulier d’Inde où il existe toujours à l’état sauvage. À partir de l’Antiquité, il a été élevé, domestiqué et introduit petit-à-petit en Europe et dans d’autres régions du monde en raison de beauté.

Carte d’identité

  • Famille : Phasianidé
  • Taille : 90 – 110 cm
  • Poids : 3 – 6 kg
  • Longévité : 10 – 18 ans

Son cri

Le cri du mâle est très reconnaissable et en France, on entend son cri comme le prénom « Léon ». On dit qu’il braille.

Alimentation

Les paons mangent toutes les jeunes pousses, que ce soit de fleurs, de légumes ou d’herbes. Ils se nourrissent aussi de blé ou de maïs concassé. Ils sont omnivores et mangent aussi les petits serpents et les lézards.

La femelle du paon est la paonne, ce qui se prononce « pane ». Les petits se nomment les paonneaux.

le sais-tu ?

Mode de vie

La journée d’un paon se déroule selon une routine très réglée. Chaque matin, il quitte l’arbre où il a passé la nuit pour chercher sa nourriture sur la terre ferme, dans un secteur bien précis, et regagne le même arbre au crépuscule. De même, la parade nuptiale se déroule dans la même zone chaque fois.

Habitat

À l’état naturel, le paon habite les forêts et les lieux proches des cours d’eau. Il est répandu en Asie, notamment en Inde et au Sri Lanka. Il est aussi présent aux États-Unis, en Afrique du Sud, aux îles Hawaï, aux Bahamas, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Zoom sur… sa roue

Les belles plumes du paon poussent en hiver pour la saison des amours au début du printemps. Chaque mâle délimite son territoire et appelle les femelles pour qu’elles admirent sa danse d’un cri rauque répété, parfois la nuit, en déployant sa traine en éventail : on dit qu’il fait la roue. Sa traine possède plus de 100 plumes.

Les femelles au contraire ont un plumage qui se confond souvent avec les couleurs du sol, en particulier lorsqu’elles couvent et deviennent alors presque invisibles. Elles pondent entre deux et six œufs au printemps et les couvent pendant près de trente jours, n’abandonnant le nid qu’une ou deux fois par jour pour aller boire et manger.