Pressez la touche entrer pour rechercher, echap pour reprendre la navigation

Aristote – Niveau 2

Aristote est un philosophe grec, né à Stagire en Macédoine, en -384, et mort à Chalcis, en Eubée, en -322. Il est l’auteur d’un grand nombre de traités de logique, de politique, de biologie, de physique et de métaphysique.

Jeunes années

Son père, Nicomaque, est le physicien et le médecin du roi Amyntas III de Macédoine, au nord de la Grèce. Aristote grandit donc à la cour du roi Amyntas. Il est l’ami de son fils Philippe II de Macédoine. Aristote fut également le maître du fils de Philippe II, Alexandre le Grand.

Aristote philosophe

Disciple de Platon, qui était lui-même disciple de Socrate, puis éducateur d’Alexandre le Grand, il fonde en -335, à Athènes, sa propre école : le Lycée. Aristote avait l’habitude d’enseigner en marchant.

Ses thèmes philosophiques de prédilection sont la politique, la justice et l’art.

  • En politique, il analyse notamment la place des hommes dans la cité et crée une classification des différentes formes de gouvernement.
  • Pour lui, la justice correspond à la volonté de rendre à chacun ce qui lui est dû. Il distingue deux types de justice.
  • Pour lui, l’art est certes une imitation de la nature, mais cette imitation n’est pas méprisable. Elle est innée : dès l’enfance, « imiter est une tendance naturelle aux hommes ». Ce goût d’imiter permet d’apprendre et de progresser.

Ses apports scientifiques

On considère Aristote comme le père de la science. Sa démarche scientifique pour décrire le monde du vivant se base sur l’observation et la classification. Il est convaincu que la Terre est ronde et s’appuie sur plusieurs observations, notamment les éclipses lunaires qui ne peuvent s’expliquer que si la Terre est ronde. Les voyageurs qui se déplacent au sud ne voient plus certaines constellations visibles au nord. Il impose alors son modèle d’Univers fini avec au centre la Terre immobile, entourée de sphères concentriques plus ou moins éloignées (on découvrira bien plus tard que le Soleil est au centre du système solaire et que l’Univers est infiniment plus grand que le système solaire).

Il établit également une classification des êtres vivants dans laquelle il inclut les plantes, les mammifères et les êtres humains. Ses observations lui ont permis de réaliser de nombreuses découvertes, même s’il s’est parfois trompé.

  • Aristote affirme avec raison que les dauphins sont des mammifères respirant l’air, et non des poissons, comme on le croyait alors.
  • Aristote observe que dans une ruche, il y a seulement une reine. Ses descriptions de la vie de la ruche demeurèrent inchangées jusqu’au 18e siècle.
  • Il comprend que certains organes des animaux sont conçus pour réaliser certaines performances, comme de longues pattes pour courir vite. Il dit que la nature a créé les organes correspondants à une activité particulière. L’identification du processus d’adaptation amènera peu à peu à la théorie moderne de l’évolution.

« L’ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit. »

Aristote

Aristote a aussi commis des erreurs : c’est compréhensible, compte tenu des croyances et traditions de son époque. Beaucoup d’entre elles s’expliquent par l’absence du microscope :

  • Il croyait que certains jeunes animaux étaient issus de vase et d’eau. En effet, il ne pouvait voir les œufs, trop petits pour être distingués sans microscope.
  • Il pensait que le siège de l’intelligence était le cœur et non le cerveau.

Contenu disponible sous licence Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0  source : fr.vikidia.org